Antoine Benoist interview octobre 2019 La Mézière Coupe de France cyclo cross

14/10/2019
Antoine Benoist 2019 La Mézière photo Kevin Le Guelvoud
Antoine Benoist répond à l’interview de Kevin Le Guelvoud, notre nouveau reporter.

Antoine Benoist, désormais professionnel chez Corendon-Circus, l'équipe du champion du Monde de la discipline, Mathieu Van Der Poel, s'alignait pour la première fois de sa carrière sur une manche de la Coupe de France élites. Une première réussie puisque le garçon de Pluduno s'impose de quelques longueurs sur Steve Chainel, son ex-coéquipier au sein du Team Chazal-Canyon.
Avant le podium et la remise du maillot de leader de la Coupe de France, l'espoir breton est revenu pour nous sur sa course et son début de saison.

Gagner sa première course en élite devant son public, ça doit faire quelque chose ?
Oui, c'est pas mal ! après je n'étais pas dans un grand jour mais c'est toujours bien de gagner devant son public.

Tu as passé quasiment toute la course en tête ?
C'était un circuit très physique, dès que tu n'es pas aux avant-postes sur un circuit tel que celui-ci et que tu commets une erreur, le gars devant part. Alors que si tu es devant et que tu fais une erreur, c'est rare que l'autre derrière puisse passer devant. je préférai du coup passer les parties techniques en tête.

Cela ne t'a pas empêcher de commettre quelques erreurs.
Oui, j'en ai fait quelques unes, tout comme mes adversaires. C'était un circuit ultra physique. J'ai néanmoins essayé de rester propre dans mes trajectoires et de ne pas m'énerver lorsque je partais à la faute.

Quand David Menut est revenu sur toi à la mi-course, as-tu eu un peu peur ?
Oui, il revenu fort, je le sentais revenir mais après, quand je voyais qu'il mettait de nombreuses attaques et que je n'étais pas si mal, je savais que sur ses erreurs, il allait perdre quelques mètres. J'en ai profité pour partir.

Raconte-nous ce final où tu t'es retrouvé en duel avec Steve Chainel, ton manager et coéquipier l'an dernier.
Je ne creusais pas car j'essayais d'assurer en restant propre dans les parties techniques en gérant l'écart afin d'être serein pour aller décrocher la victoire mais c’est vrai que dans les parties techniques j'allais un peu moins vite que lui. Après, c'est de bonne guerre sur le vélo mais on est toujours proche. Je ne peux que le remercier pour ce qu'il a fait pour moi ces deux dernières années. Si j'en suis là aujourd'hui c'est aussi un peu grâce à lui.

Tu es leader de la coupe de France, nous te verrons sur les prochaines manches ?
Non, je ne ferai pas la prochaine manche du côté d’Andrézieux. Je ne vise pas le classement général de la Coupe de France. Il faut savoir se focaliser sur ses objectifs.

Justement, quel sera ton objectif principal cette année ?
Les championnats, à commencer par les championnats d'Europe dans un bon mois en Italie. Et ensuite les mondiaux en février, je vais essayer de préparer ça bien comme il faut.

Le week-end prochain nous te retrouverons chez les espoirs à Berne pour la Coupe du Monde ?
Oui, je disputerai la Coupe du Monde en espoir mais bon, le week-end prochain, j'essayerai plutôt de limiter la casse avec ma forme du moment.
Je vais essayer aussi de faire un peu moins de voyages pour récupérer en vue des championnats d'Europe car hier encore, j'étais en Belgique pour disputer un cyclo-cross. Après c'est le jeu ! mon équipe m'a demandé d'assurer quelques prestations en Belgique pour le début de saison.

CLASSEMENT DE LA COUPE DE FRANCE 13 OCTOBRE

Partager sur FacebookTweeter

D'autres Palmarès et interviews

Gladys Verhulst palmarès 2020
samedi 15 août 2020

Gladys Verhulst palmarès 2020

Daniel Mangeas hidephoto
samedi 15 août 2020

Palmarès de coureur: les anecdotes de Daniel Mangeas

Benoit COSNEFROY palmarès 2020
lundi 10 août 2020

Benoit Cosnefroy palmarès 2020